Séjour Mare - Lifou - Ouvea

Découvrez Maré, Lifou et Ouvéa, trois îles merveilleuses de la Province des Îles Loyauté.

Les îles Loyauté

Loin des repères habituels de la vie moderne, les îles Loyauté sont de véritables paradis, imprégnés de traditions et de légendes du peuple mélanésien.
Le quotidien des Iles s'organise autour de la "coutume", ensemble de règles séculaires qui régissent la vie communautaire des tribus.

Vous serez aussi surpris par la beauté des sites naturels et l'hospitalité loyaltienne qui vous invitera à déguster langoustes, poissons du lagon, crabes de cocotiers ou bougna.

Géographie des îles

Île de Maré

Nengone, en langue mélanésienne semble être la plus secrète des îles Loyauté. Sauvage, Maré offre une variété de paysages alternant plages de sable blanc bordées de cocotiers et falaises plongeant dans les eaux turquoises.

L’île de 42 km de long et de 16 à 33 km de large s’étend au Nord-Est de la Grande Terre. L’intérieur de l’île est un ancien lagon, entouré de terres qui étaient autrefois des îlots de corail.

Le point culminant de l’île est de 138m et surplombe une nature sauvage avec des falaises profondes, des roches volcaniques, des forêts denses et des plages paradisiaques de sable fin. L’île de 641km² accueille 5 648 habitants avec une majorité de mélanésiens.

Lifou

Lifou, ou « l’Île aux multiples visages », est à elle seule une invitation au partage, à la découverte et à l'échange. La richesse et l'harmonie des paysages évoquent une douceur de vivre à l'image de ses habitants, dont le sens de l'accueil et des traditions est en parfaite harmonie avec la douceur de vivre de Lifou. La case mélanésienne symbolise les traditions de ces insulaires encore fortement attachés à leurs coutumes.

Parmi les Îles de Loyauté, Lifou est celle qui est la plus peuplée avec 21 244 habitants. C’est la plus grande île de la province avec une surface de 1 150 km². Le centre administratif de l’île est la ville de Wé, qui est également le chef-lieu de la Province des îles Loyauté.

Tout comme Maré et Ouvéa, Lifou est une île constituée de corail fossilisé. C’est aussi un makatea, c’est-à-dire un ancien lagon qui, par processus géologique est tout doucement sorti des eaux. Suite à cette élévation, Lifou est devenue une terre large et plate, entourée de falaises qui étaient autrefois des récifs coralliens. De nombreuses grottes sont présentes sur l’île et servaient autrefois à stocker l’eau fraîche.

Ouvéa

Ouvéa est un assemblage d’île et d’îlots sur plusieurs kilomètres de long. Une plage de 25km longe l'atoll, suivi des Pléiades, un groupe d’îlots qui s’étendent au nord et au sud. Un isthme relie les deux parties de l’île. Avec une superficie de 131m², Ouéva accueille 4 300 habitants de culture polynésienne et mélanésienne. A l’instar des îles avoisinantes, l'atoll est la partie émergée d’un volcan sous-marin millénaire.

Elle est reconnue pour être l’une des plus belles îles au monde, ce qui lui donna son surnom « l’île la plus proche du Paradis », qui est à l’origine le titre du livre de l’écrivaine japonaise Katsura Morimura. Cette dernière, impressionnée par la beauté de l’île, choisit Ouéva comme décor de son intrigue amoureuse. L'écrivaine conquit alors les lecteurs japonais qui sont chaque année nombreux à visiter l'île.

Histoire et culture des îles

Île de Maré

L’Histoire de l’île est marquée par de nombreuses vagues migratoires des pays avoisinants. Ces différents peuples forts d’une histoire et d’une culture différente ont donné naissances à de nombreux mythes lors de leur arrivée sur l’île. L’Histoire de l’île s’appuie ainsi sur ces traditions et coutumes transmises par les chants, les danses et l’art manuel.

Fin du XVIIIème siècle, les échanges commerciaux et les missions évangéliques marquent l’arrivée des européens à Maré. La venue des ces étrangers tend les rapports entre les différentes tribus de l’île. Les navires européens se succèdent, le premier étant le Walpole amarré en 1800. Les maladies et les conflits entres les tribus et les européens déciment la population locale.

En 1857, ce sont les missionnaires évangéliques protestants et catholiques qui débarquent sur l’île et accentuent les conflits. Les tensions se calment en 1895 avec la pacification coloniale, les territoires sont redéfinis et répartis entres les différentes chefferies mais la mémoire des conflits est toujours vive.

Au XIXème siècle, les échanges commerciaux régulent la vie des habitants de l’île. Ces derniers développent la production de maïs, noix de coco et l’élevage de cochons. Le passé tourmenté de l’île fait place aujourd’hui à un mode de vie pacifique où les locaux vivent de leurs productions et du tourisme.

Lifou

Les premiers européens qui découvrirent l’île étaient des baleiniers. Les rares échanges avec les habitants de l’île ont instauré des rapports tendus.

Les commerçants de santal, ce bois particulier de Nouvelle-Calédonie, arrivèrent sur l’île en 1841.

Au milieu du 19ème siècle, des missionnaires anglicans commencèrent à évangéliser l’île alors même que des émigrants polynésiens répandaient leur propre religion. Les missionnaires catholiques firent leur apparition en 1843, ce qui déclencha une guerre entre protestants et catholiques. La conquête de l’île par les français en 1864 mit fin au conflit. Les missionnaires catholiques construisirent alors une école, ce qui permit d’instruire la population.

Ouvéa

L’Histoire d’Ouvéa s’est transmise par tradition orale, ce qui nous fait remonter au XVIème siècle où la population de l’île ainsi que celle de Wallis, l’île avoisinante, s’organise par clans. Les chefferies et les dynasties se succèdent jusqu’à l’arrivée des européens en 1827, dont la découverte revient à Jules Dumont d’Urville. L’île est très vite décrétée comme réserve mélanésienne par la France pour protéger sa population du blackbirding.

Les habitants n’auront ainsi jamais été colonisés, les seules rapports avec les européens ayant été les missions évangéliques des protestants et catholiques à partir de 1856. Cependant, les rivalités entre les deux religions fera naître des tensions au sein des différents clans, dont certains se proclament catholiques et d’autres protestants. Aujourd’hui, les deux confessions chrétiennes sont toujours présentes sur l’île et cohabitent pacifiquement.

Au XXème siècle, un conflit éclate entre les indépendantistes et les autorités françaises. Le 22 avril 1988 marque le point culminant de ces tensions avec la prise d’otage des gendarmes de Fayaoué par des indépendantistes kanaks du FLNKS. Ces derniers sont maîtrisés quelques jours avant l’élection de François Mitterrand, qui confie la pacification de l’île à au Premier Ministre Michel Rocard. Depuis, des décrets ont été établis et des dialogues ouverts pour reconsidérer l'appartenance de la Nouvelle-Calédonie à la France.

Informations Voyageur

Île de Maré

Incontournables sur l'île, les grottes et piscines naturelles sont les refuges privilégiés des poissons et tortues. Les 29 tribus de l'île se consacrent à la pêche et à la culture fruitière. Les fêtes coutumières sont autant d'occasions de se rencontrer dans une ambiance chaleureuse.

Des ballades dans les forêts à la végétation mystérieuse, visite des plantations de vanille, se promener le long des plages et sites de plongées sont quelques unes des activités proposées sur l’île.

Les mois les plus favorables pour passer des vacances au soleil sont ceux de juin à décembre, avec des températures variant entre 25 et 30°C. Les soirées peuvent être fraîches donc n’oubliez pas d’apporter de quoi vous couvrir.

Lifou

L’île offre des paysages très variés : falaises de corail recouvertes d’une végétation dense, eaux cristallines regorgeant de poissons et plages de sable fin à perte de vue. Pour les découvrir, partez en ballade en bateau et faites le tour de l’île… Admirez la falaise de Jokin et la plage de Luengöni d’un sable blanc éblouissant. Rendez-vous au large de la tribu de Hunëtë pour tester les spots de plongée. La faune et la flore aquatique vous laisseront un souvenir mémorable de ce lieu paradisiaque.

N’ayez pas peur de remettre les pieds sur terre car la végétation et les paysages terrestres vous offriront aussi une expérience hors du commun. Le cœur de l’île est un ancien lagon sur lequel une large et dense végétation s’est développée. Ce cadre unique est propice à l’exploration et fera le bonheur des esprits aventureux. En effet, de nombreuses randonnées pédestres sont réalisables, en passant par les chemins de forêts bordés d’arbres et de fougères. Les grottes de corail vous étonneront, et enfin, vous serez impressionnés par les tribus de l’île qui vous offriront un accueil chaleureux.

Lifou développe une renommée mondiale grâce à sa production du vanille au goût exceptionnel. Découvrez lors de votre séjour ce savoir-faire local en visitant les vanilleraies à Mu, Traput, Jozip ou Mucaweng. Les dégustations feront de vous un fervent amateur de vanille de Lifou.

Les mois les plus favorables à un séjour ensoleillé sont ceux de juillet à novembre, avec des températures allant de 20 à 30°C.

Ouéva

L’eau turquoise du lagon et ses nombreuses nuances de bleu offrent un panorama paradisiaque. Le sable d’un blanc immaculé est si fin et si doux qu’il procure une sensation visuelle et un toucher exquis. Si la longue plage de 25km vous séduit, vous le serez aussi par les incontournables de l’île :

- le Trou bleu d’Hanawa, également appelé le « trou aux tortues » ;

- la Nurserie aux requins, le lieu de reproduction des requins citrons au nord de l’île ;

- les Pléiades, où se trouvent les sites de plongées les plus spectaculaires.

Concernant les activités praticables sur l’île, de nombreux loisirs sauront vous séduire. Pour glisser sur les eaux, vous pouvez faire des excursions en motu, canoë ou une ballade en moague (bateau). Si vous avez une âme d’artiste, les habitants de l’île vous fascineront par leurs créations. Vous pouvez trouver de nombreux artisans sculpteurs, bijoutiers ou encore tisseurs.

Envie de sensationnel ? Si vous marchez jusqu’au Pont de Mouli, vous pourrez nager avec des raies et des tortues. Attention à bien nager du côté gauche du pont, celui de droite étant sacré, il est interdit de s’y aventurer.

Pour les amoureux de la randonnée pédestre, partez à la découverte de la grotte Anubet au cœur de la forêt. Votre parcours sera accompagné de bernard-l’hermite, de chèvres sauvages, de crabes et de la célèbre perruche d’Ouvéa.

Vous pouvez assister aux secrets de la production d’huile de de coco en visitant l’huilerie à Wadrilla et à la fabrication des savons de coco à la savonnerie d’Ouvéa.

La beauté de l’île est à son apogée de mai à décembre, avec des températures variant de 20 à 30°C.

Pour plus d'informations sur la Nouvelle-Calédonie, vous pouvez consulter notre guide de voyage.

GARANTIE DE VOYAGE /IATA / Winterhur